Logo Fatima 2017

La prévision de sœur Lucie se réalisa à la lettre 

La prévision de sœur Lucie se réalisa à la lettre : aucun soldat portugais ne participa aux hostilités et aucune armée étrangère n’occupa même temporairement le Portugal. Alors que l’Europe entière subit cinq années d’une guerre effroyable, seul le Portugal resta en paix.
Après la guerre, plusieurs prélats reconnurent les faits. Le patriarche de Lisbonne, le cardinal Cerejeira, en parla le 30 mai 1948 au congrès marial de Madrid, devant 800 000 personnes :

J’ai vu la lettre dans laquelle sept mois avant la guerre, cette guerre « horrible, horrible » qui couvrit de sang la terre et la mer, était annoncée comme imminente, mais où il était promis que le Portugal serait épargné par ces horreurs à cause de la consécration que ses évêques en avaient faite au Cœur Immaculé de Marie. (Ch. Barthas, Fatima, merveille du XXe siècle, p. 343)

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.