Logo Fatima 2017

Les deux camps adverses

C’est un fait indéniable que le monde se trouve divisé en deux groupes : d’une part, Satan et la race des méchants ; d’autre part, Marie et sa descendance. A la cité du mal, Dieu – par sa sentence du Paradis terrestre – a opposé la cité du bien. Cette cité du mal existait déjà, en la personne de Lucifer et de ses anges rebelles. On sait que les esprits angéliques, au moment de leur création, furent soumis à une épreuve, afin de mériter l’entrée dans le Ciel de la vision béatifique. Dans un dessein d’amour, Dieu leur révélait le mystère de l’incarnation de son Fils.

Ce Fils, prédestiné à être leur Roi, « ne leur était pas présenté dans sa gloire, ni même dans la plénitude de sa vie humaine, mais dans l’humiliation : c’était un enfant, un enfant dans le sein de sa mère » (Apoc. XII, 2). A la suite de l’orgueilleux Lucifer, les uns ne veulent pas le reconnaître et se dressent contre lui. Les autres, sous la conduite de Michel, prennent sa défense et l’adorent. Le Mystère de Marie selon l’Apocalyse : Il y eut un grand combat entre eux, mais le dragon rouge et ses anges ne purent vaincre, et leur place même ne se trouva plus dans le Ciel. Ainsi, c’est autour de la Vierge-Mère du Verbe incarné que s’est fait l’éternel partage des bons et des mauvais, du bien et du mal, dans la création. L’enfer est né de cette révolte des mauvais anges, transformés aussitôt en démons.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.